Une déco personnalisée - Geraldine King

Mon blogue

Une déco personnalisée

J’allais à la pêche aux idées sur Internet, car je voulais réactualiser moi-même le plancher de mon condo. Par contre, j’ai demandé à une entreprise spécialiste de la réparation de fissure rive sud d’intervenir chez moi. Dans l’entrée, les pas de plusieurs générations de propriétaires l’avaient usé. J’avais poncé, mais en vain. Il restait des rayures et des éclats de bois manquaient. Pour masquer ces imperfections, j’ai pensé à le peindre tout en entier. J’ai regardé quelques leçons en vidéo, mais le résultat ne m’enchantait pas. Finalement, j’ai décidé de ne couvrir qu’une partie de ce revêtement en lattes de bois. Avec des dessins, inspirés des mandalas, le sol était rénové à peu de frais et l’originalité de cette décoration a surpris beaucoup de mes amis. Marie a pris quelques photographies de cette réalisation pour les envoyer à ses parents. Ils souhaitaient ajouter une note bohème à leur aménagement. C’était exactement dans cette tendance. 

Pour compléter l’ambiance du vestibule, j’ai complété le décor avec quelques rideaux, qui masquent les placards aux portes coulissantes. Ils sont en coton recouverts d’imprimés colorés. Dans le salon, l’ajout d’une tenture indienne sur le canapé a réveillé cette pièce, autrefois plus austère. Une guirlande de pompons de laine aux tons fluorescents a habillé le haut de la porte qui mène à l’escalier. Ma chambre est située à l’étage. J’ai encore des souvenirs de mon déménagement, car j’ai dû trouver un système pour monter mon lit de grande taille. À l’aide d’une poulie et des bras de deux amis, le sommier, puis le matelas furent hissés. Une fois que je les ai placés, je sus que je ne pourrais les bouger de nouveau que lors de mon départ de ce condominium. 

J’ai eu la chance d’être présentée à une jeune femme désireuse de vendre son bien immobilier. Elle avait une seule envie, c’était de partir rapidement. Un emploi de productrice de longs-métrages l’attendait dans un autre pays et elle devait se débarrasser au plus vite du domicile qu’elle avait acquis. J’ai tout de suite saisi cette opportunité d’investir dans le lieu où je vis, plutôt que de continuer à régler des loyers. Avec un prêt bancaire, j’ai pu acheter une partie de l’immeuble où je me suis installée. De plus, j’ai des voisins et des voisines tous plus charmants les uns que les autres. Habiter ici est ce qui pouvait m’arriver de mieux. Même mon chat se sent bien, car il profite de la terrasse.